MOOC (Massive Open Online Course), visios, Grand Oral… Une journée de l’orientation à Pierre Rouge pour les Terminales

Le mois de novembre annonce pour les élèves de Terminale un temps pour se pencher sur leur avenir : ce sont les semaines de l’orientation. Avant l’ouverture des inscriptions sur Parcoursup en janvier 2021, ils sont d’ores et déjà amenés à se renseigner, se documenter, découvrir, s’interroger sur eux-mêmes pour les aider à faire les bons choix. Le lycée Pierre Rouge a choisi de les mettre en œuvre sous la forme d’une journée banalisée. Selon Antoine de Saint-Exupéry, « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.» La responsable du supérieur de La Merci (prépa ECE), Mme Cabanas ainsi que les anciens élèves de Pierre Rouge devenus étudiants : Olivier Mourrut, en STAPS, Hugo Timpano et Elio Lecat, à l’Idrac, Dylan Lape, en fac de sciences, Nicolas Viry et Mathis Fournier pour Yncréa. Cette CPGE prépare aux concours des Grandes Écoles et permet aussi par un parcours sécurisé (sans passer par les concours) d’intégrer sur contrôle continu soit l’École d’ingénieur de l’ISEN soit HEI. Tous avaient à cœur d’aider ces jeunes à ouvrir ce champ des possibles. Confinement oblige, la visio fut un moyen pour échanger en direct tout en gardant le contact humain.

 lveSTAPSjourneorientationvisio

 

Olivier Mourrut, étudiant STAPS

 

 

 

 

Le numérique et l’orientation, en ces temps de distanciel ou d’enseignement hybride, a pris la forme de rencontres autour des MOOC organisés par Fun (France Université Numérique), qui a créé des parcours spécifiques pour les lycéens et les accompagner dans la découverte des métiers et des filières. Pour ceux qui ont besoin de mieux se connaître, le CDI (Centre de Documentation et d’Information) donne accès toute l’année à la plateforme Parcoureo pour mettre en lien, à travers un test, goûts des élèves et types de métiers. Le Grand Oral en fin d’année sera une des nouvelles épreuves de la réforme : s’exprimer avec clarté, connaître son sujet (une spécialité à présenter) et le mettre en lien avec ses projets d’orientation, tels sont les principaux axes de cet exercice inédit.

Cette année décisive ne saurait avoir lieu pour ces futurs bacheliers sans être accompagnés. A ce propos, Boris Cyrulnik disait "Le paradoxe de la condition humaine, c'est qu'on ne peut devenir soi-même que sous l'influence des autres." Alors souhaitons bonne chance à ces élèves pour que les efforts de chacun dans la communauté éducative, les professeurs principaux, la chargée de mission orientation, le partage d’expérience des anciens étudiants et des professionnels, créent cette émulation dont ils ont tant besoin.

Nos étudiants de classe prépa œuvrent sur notre Campus de Nîmes à la réalisation d'un Escape Game : résoudre une énigme à partir d’indices liant différentes lois de la physique, les outils numériques, l’observation et les 4 éléments : eau, terre, feu et air …

Démonstration à la prochaine journée « Portes Ouvertes » du samedi 5 décembre et bientôt sur notre Campus de Montferrier.

                

 

Le mardi 6 octobre, premier temps d'un atelier découverte de l'univers théâtral et de la saison 2020.2021 du domaine d'O! la classe de 301 a rendez-vous avec Emma Rousseau, responsable des relations avec le public au domaine d'O pour une rencontre immersive dans l'univers du théâtre: découverte des lieux  par les coulisses, déplacements sur la scène, échange d'impressions et d'anecdotes sur le théâtre, on marche, on se prend pour, on découvre, on note ...

Le temps est aussi celui de la documentation: au fait , comment devient-on responsable des relations publiques? Les élèves sont en 3ème et réfléchissent à leur orientation.

Cerise  sur le gâteau: nous pénétrons tous en catimini dans la salle de spectacle, dans le noir absolu, afin d'assister à la répétition générale de la pièce de théâtre qui se jouera pour de vrai le lendemain. C'est un temps privilégié qui permet aux élèves de découvrir la question des mineurs non accompagnés, sujet d'actualité, à travers l'histoire vraie d'Alpha Kaba, jeune guinéen réduit en esclavage pendant deux ans dans l'enfer lybien.

Nous, nous irons voir une autre pièce, au même endroit, mardi 13 octobre, sur le même thème: "Part-Dieu, chant de gare".

En attendant, cahier d'écrivain, avec plein de souvenirs à noter et une réflexion sur l'accueil de l'altérité; de quoi, faire grandir nos adolescents...

France Landais, professeur de Français, 301