En octobre nous avons inauguré l'espace culturel du campus . Situé dans le hall d'accueil, il a vocation à accueillir les travaux d'élèves et à les faire partager . L'exposition n° 1 a été réalisée par les 301 sur un projet réalisé en cours de Français: en complément de l'étude de l'autobiographie, les élèves ont eu à présenter la vitrine d'eux-mêmes. Le  choix des supports était large et donc varié : de simples boîtes à chaussures, en passant par des tableaux revisités, ou en créant des arbres , miroirs de soi, l'exposition montre que les élèves ne manquent pas d'imagination ! On remarque déjà quelques pièces  originales , pouvant figurer, sans rougir,  dans des expositions d'arts plastiques .

Dans le même temps a été présenté le projet fédérateur du campus centré cette année sur le "terroir, miroir". Madame Marie Gola de la DAAC était présente pour la présentation de ce thème de l'année, de même que pour la lecture de travaux d'écriture de terminales SEN, publiés dans le beau recueil du Florilège VIII.

Merci aux élèves qui ont porté leur texte ou celui  de leurs camarades, devant l'assemblée nombreuse des parents d'élèves réunis ce soir-là .

Le Conseil Culturel souhaite longue vie à ce nouvel espace, tout de rouge et de noir vêtu, scène de l'expression artistique de vos enfants !

F. Landais

Accompagnant la manifestation nationale du printemps des poètes, les professeurs de Français du Collège ont proposé aux 6èmes et 5èmes de tirer dix mots d'un "chapeau": de l'enveloppe magique sont sortis des antilopes et des lions , un baobab, l'ocre de la brousse , le Mt Karisimbi et les Bamilékés ...A partir de ces mots, le challenge était le suivant: faire sentir l'Afrique dans vingt vers rimés , en travaillant à deux . Ce n'était pas une mince affaire: où se cachait la girafe ? Où trouver un mot qui rime avec "ocre" ? Comment éviter les rimes trop faciles ? Où trouver le cœur battant de l'Afrique sur les lignes d'un cahier de collégien ? Pari relevé, lecture des pépites poétiques et fantaisistes  et élection par les élèves des deux textes les plus jolis et les plus conformes au cahier des charges .

Prochaine étape: sélection finale des trois prix de poésie jeudi 30 mars au CDI sous la présidence bienveillante de M. Bernon . Le jury sera constitué d'élèves de 4ème et de 3ème et de membres du personnel éducatif . Trois prix seront offerts aux lauréats qui liront, chanteront, emballeront leur texte aux chaudes couleurs de l'Afrique !

Quel joli printemps que celui-ci , malgré les jours de pluie !

F. Landais

Profitant de la semaine de la Presse, les élèves de 401 se sont transformés en journalistes le temps de deux séances: tout d'abord, en apprenant des professeurs documentalistes les règles de conception d'une Une , puis en en réalisant une au CDI,  par petits groupes, dans la perspective d'un concours permettant d'élire la plus attractive . Les élèves se sont prêtés au jeu avec sérieux et dynamisme et cette activité a permis de révéler les talents informatiques et créatifs  de plusieurs .

Le thème de cette Une était ...la semaine Théâtre avec la comédienne récemment  invitée , Marielle Baus . L'objectif de cette activité décloisonnée : se servir du travail, des expériences, des émotions, des mots , croiser, mêler les enseignements pour donner du sens à ses apprentissages !

France Landais, professeur principal de 401

 

Dessins des élèves des classes de 601 et 602 au cours d’art plastique en accord avec leur professeur de Français.

“De retour de la guerre de Troie Ulysse devra affronter quelques monstres. Chaque élève imagina son propre monstre”

Il y a deux semaines a eu lieu dans notre collège le temps fort théâtre proposé à l'une de mes classes de 4ème ; Marielle Baus était l'artiste invitée et nous avons consacré 20 heures à la découverte de la pratique théâtrale ainsi qu'à la mise en scène de la pièce de S. Joanniez, Stroboscopie.

Ce temps contracté fut une véritable immersion pour les élèves dont environ 8 avaient déjà fréquenté mon modeste petit atelier du vendredi. Vingt heures, c'est beaucoup et peu en même temps : beaucoup pour des élèves "qui n'ont rien demandé" et peu à hauteur de metteur en scène ! Mais de cette distorsion est née la belle étincelle...  

 

La classe, très impliquée et appliquée, a dit, osé, inventé, défait, repris, tenté et il est amusant de regarder aujourd'hui les premières photos . Quel chemin entre le mercredi et le vendredi !

 

Parfois,certains élèves ont éclos lors de la générale, parfois même au cours de la présentation du travail aux parents en fin de semaine.

 

Marielle, toujours avec calme, professionnalisme et fermeté, a su guider les élèves et dessiner patiemment la mise en scène, dans son petit carnet magique... et sur le plateau.

 

Le texte que nous avions retenu a beaucoup plu aux élèves ; il était pourtant très intime mais ils en ont accepté les enjeux.

 

Cette pratique intense, spiralaire, me paraît avoir beaucoup d'avantages pour les apprentis-comédiens: déchargés des autres matières, ils ont pensé théâtre toute la semaine et bénéficié des effets cumulatifs de cette tension hebdomadaire.

 

Merci au Département d'avoir soutenu cette année encore notre projet et collaboration ! Comment faire Le Cid la semaine prochaine ? (rires). Merci à Marielle. Merci aux élèves de 401 qui ont joué le jeu de la "traversée des apparences" ! Ce n'est pas rien à 14 ans.

France Landais, référent Culture, Professeur de Français.