Pour mémoriser ce qui est important dans la vie de Molière, les cahiers au feu et les élèves en scène ! Par deux, parfois par trois, les élèves ont joué la biographie du grand dramaturge en travaillant une interview entre un journaliste et le fameux auteur : cravate, perruques, mouchoir taché de sang, improvisation face à une erreur, anachronismes rigolos ...

L'activité semble avoir plu à la plupart et ancrera durablement dans ces jeunes esprits les dates et faits majeurs de la vie de ce grand auteur .

France Landais, professeur de Français , 502

 

Nous sommes allés à l'accrobranche de St jean de Cuculle. Nous avons fait plusieurs parcours du plus simple au plus effrayant! Entre rires, descentes en rappel, peurs, vertiges... on s'est quand même amusé!

Après toutes ces émotions, on s'est rempli l'estomac!

Pour commencer l'après midi plein d'énergie, nous sommes partis en groupe pour faire une CO (course d’orientation). La première équipe a gagné des places pour revenir au parc. 

 

Cette journée était très mouvementée et nous avons appris à mieux nous connaître! 

 

Les élèves de sixième.

C'est arrivé! Après environ quinze heures de travail avec la comédienne Marielle Baus, les élèves de 401 se sont produits sur le plateau du théâtre d'O, le lundi 9 mai ! La journée était pluvieuse mais chaleureuse et après deux heures de répétition, un pique-nique au sec et une petite pause, les élèves étaient fin prêts! Prêts d'abord à admirer le travail de deux autres classes : comédie musicale autour de Carmen et un montage d'extraits contemporains pour l'autre classe . Face à la qualité des choses vues, la tension est montée d'un cran ...

Donc, il  a fallu être à la hauteur! Malgré quelques fous-rires intempestifs, chacun a joué sa partition. Surmonté ses peurs, en se cachant un peu derrière le voisin, mais chacun a traversé son apparence. Défendu un beau texte sur l'adolescence.  Et ce n'est pas rien pour nos adolescents ! Les comédiens présents lors de la manifestation, la représentante du Conseil départemental pour les affaires culturelles ont beaucoup apprécié l'engagement des élèves dans le jeu sur une durée d'apprentissage assez courte.

Merci à tous les élèves d'avoir surmonté leurs peurs, à Marielle  qui continue de diriger notre travail avant une représentation devant un sacré public : celui des parents !

A très bientôt donc !

France Landais

Professeur de français